Contenu et forme du classeur

Le classeur est composé:

  • de la présente introduction pour situer nos ambitions et les enjeux qui nous ont mené à la création de ce classeur, et expliciter notre démarche
  • d’un peu de biographie, glanée ça et là au fil de nos rencontres, lectures, du partage avec des individus ou d’autres structures associatives, de formation, d’actions militantes
  • de fiches synthétiques, pour s’approprier aisément chaque outil ou animation, quoi qu’à nos yeux une discussion avec un membre du réseau, des collègues, un atelier collectif et surtout une mise en œuvre concrète soient des manières bien plus pertinentes de prendre ces contenus en main. Ces fiches, toutes modifiables à volonté, sont réparties en trois axes, comme détaillé ci-dessous.
  • d’un texte expliquant notre positionnement quant au concept de licence libre et de copyright.

Les fiches événementielles :

Créées en 2007-2008 par un permanent du réseau, elles fournissent les clés essentielles pour le bon déroulement d’événements à destination du grand public : conférence, pique-nique, action de rue, concert, rédaction collective, etc…

Après des années d’utilisation pour les Semaines de l’Environnement dans 8 à 12 villes en France à chaque mois de mars, leur présentation a été adaptée à la mise en place d’événements bien plus variés. Elles n’en perdent pas pour autant leur intérêt majeur, qui est de susciter du questionnement et de l’action au sein d’un public novice à propos d’un sujet, sans laisser de place à des discours d’experts et des vérités toutes faites.

Les animations et jeux systémiques :

Certaines de ces animations sont des créations de structures partenaires du GRAPPE, mais aussi de permanent-e-s et de bénévoles du réseau. Initialement axées sur les questions d’environnement, d’agriculture et d’alimentation, leur portée  a évolué pour questionner aujourd’hui de nombreux champs : horizontalité, coopération, échelles d’engagement.

Ces animations se subdivisent toujours en une phase de jeu ou de participation active, et une phase de déconstruction, lors de laquelle on décortique le contexte mis en place, son évolution, et les comportements ou positions des participant-e-s au fil du temps. Un des enjeux forts de ces animations est de s’appuyer sur le jeu et sa portée ludique pour questionner le monde réel, tel qu’il nous entoure. Et réaliser le potentiel d’action qu’on a, le mettre en œuvre autant que possible.

Les outils d’expression, de débat, d’analyse, de décision :

Paul Ricœur disait : « Est démocratique une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage« .

Nous considérons qu’à toutes les échelles de la société, individuelle, associative, nationale ou locale, cette définition correspond à un idéal inatteignable mais dont la démarche elle-même est une force de cohérence et d’émancipation majeure. C’est pourquoi nous avons compilé ces outils, et vous invitons à les tester, questionner, modifier, dans en oublier les limites et les dérives potentielles.

Conclusion :

Ce livret n’a pas la prétention d’être finalisé un jour, de servir de modèle à qui que ce soit. Mais il contient tout ce que nous avons réussi à compiler, mettre en forme collectivement, et nous sert de support pour administrer au mieux notre réseau, interagir avec un public ou des partenaires, et plus largement revisiter perpétuellement notre relation individuelle au système qui nous entoure.

Bonne lecture et bonne critique, elle sera toujours la bienvenue!