AG du Réseau GRAPPE – 21 & 22 Octobre 2017 à Castillon-En-Couserans (Ariège)

L’AG du GRAPPE c’est…L’occasion de se rencontrer, d’échanger sur nos activités, se former à des outils d’éducation populaire et d’organisation horizontale! 2 jours (ou plus) pour bosser et faire avancer les projets collectifs, faire la fête, bien manger, découvrir un petit coin des Pyrénées ariégeoises.

Le moment pour se poser des questions…

  • Au fait, c’est quoi déjà le GRAPPE ?
  • C’est quoi les besoins dans mon asso/collectif?
  • Quel sera le thème de la Semaine De l’Environnement ?
  • Comment valoriser nos outils d’animation ?
  • Comment financer durablement le Réseau ?
  • Et notre alimentation, on s’en fout!?
  • Comment le GRAPPE peut nous aider/former?

…donner du temps et partager de l’énergie pour que tout cela soit possible !

Événement gratuit, repas à prix libre, les transports pouvant être défrayés

—> Pour s’inscrire <—

—>  Plus d’info <—

INTRODUCTION

Grappuleurs, grappuleuses.

Ceci est la version béta (passque c’est moi l’béta) du « classeur du GRAPPE ».

Ça m’a demandé pas mal de boulot – plutôt chiant, donc je vous demanderai la plus grande bienveillance quant à vos nécessaires remarques – voire critiques.

Les versions modifiables des fiches originales n’ayant pas toutes été à ma disposition, il m’a été nécessaire de recourir à des exports .pdf, d’où la présentation hétérogène.

J’ai passé pas mal de temps à remettre tout ça en forme. J’ai corrigé – quelques – fautes d’orthographes, j’ai neutralisé – quelques – expressions genrées, mais je compte bien sur la dynamique collective pour les fignolages.

Toutefois, cette version étant réalisée sur mon compte perso, elle ne sera ouverte à la collectivité que quand on aura trouvé le moyen de faire migrer tout ça sur le compte du GRAPPE, ce que la coordination m’a certifié être dans la mesure du possible.

Sayonara,

Le Russe

Screenshot-2017-10-1 Google Traduction

Pourquoi un classeur? Quels outils?

Initialement réseau d’associations environnementalistes, pour la plupart étudiantes, le GRAPPE et ses membres ont changé de centres d’intérêt. Conservant une approche alternative et engagée de l’écologie, le réseau s’est tourné depuis 2011 vers l’éducation populaire, non comme finalité mais comme principe de base de son fonctionnement, au service des objectifs définis collectivement au fil du temps et de ses actions.

En intégrant tout d’abord cette démarche à notre fonctionnement interne, nous avons très vite élargi le champ à toutes nos activités autant que possible, dont les interventions auprès du grand public.

Le classeur ci-présent, mis en forme en 2012 par les membres bénévoles de la commission “Formanimation”du réseau, reprend les fiches techniques, jeux, animations crées par des permanent-es ou des bénévoles depuis leurs débuts, remaniées afin qu’elles répondent à nos exigences en matière de facilité d’appropriation, de limitation des rapports de domination, de questionnement du système actuel.

Vous avez dit « Éduc’ Pop' »?

Pour autant qu’on sache, il n’existe pas de définition formelle à cete expression et au concept qu’elle sous-tend. Pour certains il s’agit d’“une auto-éducation du peuple par le peuple” (Jean Laurain), ou de “l’ensemble des pratiques éducatives et culturelles qui œuvrent à la transformation sociale et politique, travaillent à émancipation des individus et du peuple, et augmentent leur puissance démocratique d’agir” (Christian Maurel). Pour notre part on est parti du constat qu’au-delà de traiter de thématiques environnementales et de proposer une alternative au “Développement Durable” et au système qui nous entoure, c’est avant tout notre démarche et l’appropriation par de nouvelles personnes qui compte.

On estime qui si l’éducation populaire permet l’émancipation de chacun face au pouvoir et aux discours dominants, et incite à revisiter perpétuellement la notion de démocratie, alors oui, n aimerait entrer dans une démarche d’éducation populaire. C’est donc ce qu’on s’efforce de faire, avec toutes les imperfections liées à notre manque d’expérience en la matière, ç l’immaturité de nos membres et de notre réseau, à l’étroitesse de notre lunette d’observation de la société qui nous entoure.

Concrètement, ça ne paraît pas grand chose, mais:

  • Nous expérimentons en interne et vis-à-vis de notre public des fonctionnements anti-hiérarchiques, une approche de la démocratie qui nous parle, des méthodes alternatives d’expression, de débat, de décision pour tendre vers l’horizontalité.
  • Nous mettons tout notre travail et nos outils à disposition de tou-tes-s, sous licence libre de droits, avec les restrictions suivantes : non-commercialisation de nos outils, citation des créateurs, libre-modification, utilisation et diffusion de nos fiches.
  • Nous requestionnons perpétuellement notre fonctionnement associatif, en fonction des personnes qui prennent part à la vie du réseau et de notre environnement politique, économique et culturel.

Contenu et forme du classeur

Le classeur est composé:

  • de la présente introduction pour situer nos ambitions et les enjeux qui nous ont mené à la création de ce classeur, et expliciter notre démarche
  • d’un peu de biographie, glanée ça et là au fil de nos rencontres, lectures, du partage avec des individus ou d’autres structures associatives, de formation, d’actions militantes
  • de fiches synthétiques, pour s’approprier aisément chaque outil ou animation, quoi qu’à nos yeux une discussion avec un membre du réseau, des collègues, un atelier collectif et surtout une mise en œuvre concrète soient des manières bien plus pertinentes de prendre ces contenus en main. Ces fiches, toutes modifiables à volonté, sont réparties en trois axes, comme détaillé ci-dessous.
  • d’un texte expliquant notre positionnement quant au concept de licence libre et de copyright.

Les fiches événementielles :

Créées en 2007-2008 par un permanent du réseau, elles fournissent les clés essentielles pour le bon déroulement d’événements à destination du grand public : conférence, pique-nique, action de rue, concert, rédaction collective, etc…

Après des années d’utilisation pour les Semaines de l’Environnement dans 8 à 12 villes en France à chaque mois de mars, leur présentation a été adaptée à la mise en place d’événements bien plus variés. Elles n’en perdent pas pour autant leur intérêt majeur, qui est de susciter du questionnement et de l’action au sein d’un public novice à propos d’un sujet, sans laisser de place à des discours d’experts et des vérités toutes faites.

Les animations et jeux systémiques :

Certaines de ces animations sont des créations de structures partenaires du GRAPPE, mais aussi de permanent-e-s et de bénévoles du réseau. Initialement axées sur les questions d’environnement, d’agriculture et d’alimentation, leur portée  a évolué pour questionner aujourd’hui de nombreux champs : horizontalité, coopération, échelles d’engagement.

Ces animations se subdivisent toujours en une phase de jeu ou de participation active, et une phase de déconstruction, lors de laquelle on décortique le contexte mis en place, son évolution, et les comportements ou positions des participant-e-s au fil du temps. Un des enjeux forts de ces animations est de s’appuyer sur le jeu et sa portée ludique pour questionner le monde réel, tel qu’il nous entoure. Et réaliser le potentiel d’action qu’on a, le mettre en œuvre autant que possible.

Les outils d’expression, de débat, d’analyse, de décision :

Paul Ricœur disait : « Est démocratique une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage« .

Nous considérons qu’à toutes les échelles de la société, individuelle, associative, nationale ou locale, cette définition correspond à un idéal inatteignable mais dont la démarche elle-même est une force de cohérence et d’émancipation majeure. C’est pourquoi nous avons compilé ces outils, et vous invitons à les tester, questionner, modifier, dans en oublier les limites et les dérives potentielles.

Conclusion :

Ce livret n’a pas la prétention d’être finalisé un jour, de servir de modèle à qui que ce soit. Mais il contient tout ce que nous avons réussi à compiler, mettre en forme collectivement, et nous sert de support pour administrer au mieux notre réseau, interagir avec un public ou des partenaires, et plus largement revisiter perpétuellement notre relation individuelle au système qui nous entoure.

Bonne lecture et bonne critique, elle sera toujours la bienvenue!

 

AG du Réseau – 24 et 25 Juin 2017 à Vidaillat (Creuse)

Les 24 et 25 Juin prochain, c’est l’AG du Réseau…

…A Vidaillat dans la Creuse !

Vous trouverez le Programme détaillé de l’AG (en cours de finition) par ici : http://pad.reseaugrappe.org/p/GRAPPE_PREPA_AG_JUIN_217

Concernant l’organisation du week-end, on a toujours besoin de coups de main. On vous invite donc à participer aux discussions et à proposer votre aide ici : https://forum.reseaugrappe.org/t/japanese-ogre-ag-du-24-25-juin-2017-japanese-goblin-dans-la-creuse-space-invader/808

On est espère vous y voir en nombre !

Inscription au 27ème WEF du Réseau SENS ouvertes – Réservez votre place !

Le Week-end d’Échanges et de Formation par le collectif WEF rennais, c’est 3 jours de (dé)formation pour partager nos expériences, réflexions, analyses, critiques et savoirs autour de l’éducation populaire politique et l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité. Il rassemble 100 participant-e-s acteurs-rices du réseau SENS et du réseau militant et d’éducation populaire de Rennes.

Le WEF c’est dans à peine 1 mois ! Alors il ne faut pas traîner :

  • bloquer la date et en parler aux copaines
  • s’inscrire aux parcours et ateliers qui vous intéresse
  • réserver ses billets si on vient de loin
  • trouver son duvet et sa tente, pas vu depuis août dernier ?
  • passer dire bonjour sur le montage si on peut, c’est toujours cool de voir se monter les chapiteaux

Mais qu’est-ce qu’on y trouve concrètement ?
Autant dire qu’il y a beaucoup trop à dire sur le WEF pour qu’un simple mail suffise. Alors sans plus attendre, regarde le programme !

Programme WEF mai 2017

Et quand j’aurais regardé, je pourrais avoir une place ?
En passant par le formulaire d’inscription en ligne,  oui !

Contacter le collectif ?
C’est par ici : inscription_wef@zaclys.net

Communiqué de Presse – Semaine de l’Environnement 2017

Pour la 14ème année consécutive, les associations du Groupement d’Associations Porteuses de Projets en Environnement (GRAPPE) vous présentent, courant mars et avril 2017 la Semaine de l’Environnement (SDE). Cette année encore, retrouvez-nous dans 9 grandes villes de France : Avignon, Clermont-Ferrand, Pau, Lille, Limoges, Rennes, Montpellier, Strasbourg et Toulouse !

Thème de la SDE 2017

Dans une société largement dépolitisée, semblant ne plus rien attendre de ses dirigeant-e-s, il est urgent de prouver que nous pouvons tout-e-s être force de propositions et d’actions. Déchets radioactifs, changement climatique, accaparement des terres, surconsommation, peur, repli sécuritaire : la liste des défis est longue et ne cesse de s’agrandir. Et pourtant les alternatives à notre monde en crise ne manquent pas. En cette année d’élections présidentielles, nous préférons agir sans attendre d’hypothétiques changements.

Partout en France, dans les campus, les quartiers populaires ou dans les centres villes, nous vous proposons donc de venir échanger notamment autour du thème :

« Changer le monde sans prendre le pouvoir !? »

  • La prise de pouvoir est elle un but, un mal nécessaire ou quelque chose à éviter ?

  • Quelle importance donner aux tant valorisés « petits gestes » ?

  • Que doit-on attendre des politiques qui naviguent entre immobilité et promesses de réformes structurelles ?

  • Comment conjuguer les énergies individuelles et collectives ?

  • Comment se préparer à une reprise en main de nos destinées, au-delà des hiérarchies et de la mainmise économique et médiatique?

Voici un florilège de questions que nous nous sommes posé-e-s. Le GRAPPE souhaite créer des espaces de débat et vous propose de vous exprimer en multipliant les formes d’expression. Un concours photo sera notamment lancé début Mars autour de la thématique.

Au Programme

Nous vous invitons à découvrir et participer à des semaines de réflexion collective, de rencontres et de fête. L’éducation populaire est notre moyen de favoriser l’écoute et la parole de chacun-e, ainsi que la prise de conscience individuelle et collective de tous les enjeux qui seront abordés. Ces événements sont basés sur le partage de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être. Seront proposés entre autres : ateliers, conférences, projections-débats, expositions, forums associatifs, spectacles, concerts, du prix libre ou conscient. Nous vous emmenons à la découverte de jardins partagés, d’ateliers de réparation de vélo, de zones de gratuité, d’ateliers d’expression artistique… Les alternatives sont à l’honneur, mais également le partage d’idées et d’expériences pour construire ensemble la société de demain.

Les (bonnes) nouvelles du Réseau GRAPPE

L’activité au sein du réseau est dense et il serait difficile de faire un résumé exhaustif de ce que nous avons fait depuis l’AG d’Octobre!

Un petit résumé en 3 minutes maximum de lecture

  • L’arrivée d’un nouveau salarié, Rafael, qui prend la suite de Manuel au poste d’animateur/coordinateur

 

  • Suite à l’annulation du WEF le week-end du 14 et 15 novembre à cause des attentats, nous avons participé au PAWEF! Un week-end de formation sous le signe de l’autogestion, où tout le monde était à la fois organisateur/ice, participant/e et intervenant/e. C’était l’occasion aussi de participer à l’AG du Réseau SENS

 

  •  On est quelqu’un/e à être allé à la COY le 26/27/28 novembre. Bilan un peu mitigé sur le contenu et la portée critique de l’événement. Par contre et malgré l’absence de stand du Réseau, c’était une bonne occasion de se rencontrer entre membres du GRAPPE et de prendre contact avec d’autres associations et réseaux. (REFEDD, Réseau École et Nature…)

 

  • Nous avons été nombreux et nombreuses du GRAPPE à être présent/e/s également le week-end du 5/6 décembre et faire vivre un beau stand lors du Sommet Citoyen sur le Climat et le Village Mondial des Alternatives. Très chouette week-end à Montreuil dans le froid mais sans la pluie! C’était l’occasion de rencontrer les membres de PAVéS et de parler de leurs activités et du lien avec le réseau. Nous avons également animé le jeu sur les négociations climatiques. Enfin, on a aussi eu le droit à un article de Reporterre qui parle du nous!

 

En attendant la Semaine de l’Environnement (SDE) dans vos villes, notez sur vos agendas le week-end du 23 et 24 janvier qui sera consacré au partage d’outils d’éducation populaire. Cela se passera à Rennes.

On accueil prochainement l’association paloise, l’Arrosoir au sein du Réseau et on se félicite du retour d’ASPE parmi nous!

A très vite